Menu
Gran Turismo Sport
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?
PS4
Gran Turismo Sport
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste varmdoskonhetsvard.se
24 novembre 2018 à 22:02:14
14/20

Lecteurs varmdoskonhetsvard.se
L'avis des lecteurs (240)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.9/20
Tous les prix
Prix Support
29.99€ PS4
30.90€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Un an après la sortie de Gran Turismo Sport, les pistes du jeu de courses de Polyphony Digital sont loin d'être poussiéreuses. Une communauté fidèle s'est installée, adepte de prises de virage maîtrisées et de chronos améliorés dixième par dixième. Cependant, GT Sport a-t-il vraiment évolué depuis sa parution initiale ? Faisons le bilan.

Nouveau test ?
Cet article concerne les changements apparus dans Gran Turismo Sport depuis sa sortie. Nous vous invitons à lire le test initial pour plus d'informations sur son contenu et principe général.

Vidéo-Test de Gran Turismo (version 1.30)


Contenu de route


Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?

La dynamique online de Gran Turismo Sport était, sans aucun doute, un risque pour Sony et Polyphony Digital. Un risque maîtrisé certes, le titre restait sur certains acquis, mais un risque tout de même. Grâce à un gameplay complet et précis, une direction artistique léchée et une dimension en ligne autant basée sur le chrono que sur les courses en elle-même, les fans naviguent en eaux connues. Ainsi, GT Sport a su attirer une bonne partie des vieux de la vieille malgré le virage opéré, s'éloignant du solo pour une expérience clairement multijoueurs. D'un autre côté, tout un groupe de joueurs ne s'est pas totalement retrouvé dans cet opus, notamment avec la disparition de plusieurs concepts comme l'aspect collection avec des voitures plus ou moins rares, le nombre impressionnants de bolides et un vrai mode carrière à proprement parler. Sur ce dernier point, Polyphony Digital a essayé de revoir sa copie plusieurs semaines après la sortie avec l'arrivée du mode GT League, qui reprend le principe des compétitions solo de plus en plus difficiles. Commencer par la Sunday Cup pour ensuite participer à des courses plus restrictives, accessibles qu'à certains véhicules, pour finir par des courses d'endurances : sur le papier, on retrouve ce qui faisait le sel des opus précédents. Toutefois, dans la finalité, ce mode est bien loin d'un mode carrière. En effet, obtenir des voitures puissantes est beaucoup plus aisé dans GT Sport que dans les autres Gran Turismo, surtout quand on sait que l'on gagne automatiquement une voiture par jour de façon aléatoire. Si ce principe est logique quant à l'orientation compétition en ligne, il casse définitivement l'aspect progression que l'on pouvait ressentir dans les modes solos. Ainsi, la GT League, qui n'offre plus une voiture par compet' remportées soit dit en passant, perd drôlement de son intérêt et de l'excitation qu'il procurait auparavant. Il reste une addition notable.

Gran Turismo Sport - Le Mode GT League

Chargement de la vidéo Gran Turismo Sport Gaming Live
Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?

Toujours au rang des ajouts, des dizaines de véhicules sont arrivées au fil des mois lors des mises à jour, histoire de gonfler les propositions des concessionnaires. Ce n'est pas de trop compte tenu de la déception des joueurs quant au « roster » de base de GT Sport, divisé par sept par rapport à GT6. D'environ 170 voitures à sa parution, le titre en propose aujourd'hui 258, ce qui constitue une belle augmentation. Cela fait toujours plaisir de voir débarquer une belle GT40 ou une Shelby, même si la plupart des « nouveaux véhicules » peuvent aussi être considérés comme des retours d'absents : peut-on vraiment se réjouir de voir apparaître la Mazda 787B, elle qui était pourtant déjà présente dans les opus précédents à leur sortie ? La même question se pose parfois pour les circuits, avec des ajouts notables qui comprennent à la fois circuits réels et fictifs, retours (Circuit de la Sarthe) et vraies nouveautés (Circuit Sainte-Croix). Disons que dans un sens, du contenu supplémentaire ne peut être que réjouissance, mais un goût amer reste parfois en bouche. Gran Turismo Sport aurait-il été mieux perçu s'il avait été une nouvelle IP ? Peut-être bien. Si le passé d'une série permet de créer une communauté, c'est un phénomène à double tranchant : cette communauté a des attentes.

Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?

(En) Ligne conductrice

Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?

L'ajout de véhicules et de circuits est forcément une bonne chose pour le jeu en ligne. Toutefois, l'un des principaux reproches faits à GT Sport visait directement le contenu online. A sa sortie, le titre proposait trois courses journalières et, peu de temps après, deux championnats (par nation et par constructeur). Un an plus tard... la proposition est identique. Aucun mode supplémentaire n'a vu le jour, pas de compétitions spéciales ou d'événements limités comme dans Gran Turismo 6, GT Sport semble figé dans le temps avec une totale absence de diversité. Toutefois les championnats ont été affinés pour proposer deux épreuves par semaine (chacun), qui comprennent entraînement, qualification puis course véritable. Le système, inspiré des compétitions professionnelles, est grisant, obligeant les joueurs à être précis et efficace pour être bien positionnés sur la grille de départ. Grignoter dans l'herbe est sévèrement puni, tout comme les contacts en course. Dommage que le système de pénalité soit parfois étrange, mais soit. Rafler des points reste un plaisir et la stratégie, dans les courses avec usure de pneus notamment, est omniprésente. Malheureusement, une fois ces quelques épreuves hebdomadaires terminées (on parle de quatre courses au maximum, si on est disponible), il ne reste que les trois sempiternels défis journaliers. Bien évidemment, les salons sont censés faire le reste du travail, mais vu qu'ils sont créés par les joueurs, on tombe rarement sur ce que l'on veut malgré le système de filtre. Soit il faut attendre 10 minutes le début de la prochaine course, soit le propriétaire du salon décide de ne pas la lancer pour des raisons obscures... Forcément, les compétitions non-officielles sont chaotiques, à moins de jouer constamment avec le même groupe de joueur organisé via un forum ou un fansite.

Nous ne nous attarderons pas sur les quelques ajouts plus anecdotiques, même si le mode photo à ses fans qui ne renieront pas les additions d'environnements. Gran Turismo Sport est un jeu qui a été suivi, et qui dispose encore aujourd'hui d'une communauté qui assure de futures mises à jour. S'il n'a pas vraiment corrigé ses plus gros défauts, il n'est pas mourant pour autant et nous vous conseillons toujours son achat si vous aimez son esprit compétition.

Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?Gran Turismo Sport : Un an après, comment a-t-il évolué ?
Les notes
+Points positifs
  • Une conduite très agréable et plus accessible
  • Un système de pénalité en ligne très intéressant
  • Les courses d’endurance
  • L’aspect ouvert des qualifs en ligne
  • L’excitation des compétitions
  • Certains tracés sont du pur bonheur (Nürburgring en tête)
  • Les missions et épreuves permettent d’apprendre doucement
  • Quelques fois joli, sur PS4 Pro avec le bon écran
  • Un bon jeu de contre-la-montre
  • La personnalisation des salons
-Points négatifs
  • Contenu en ligne très insuffisant pour un titre orienté sur la compétition
  • Perte de profondeur de gameplay pour les fans
  • On n'a pas l’impression d’évoluer
  • Nombre de voitures et tracés toujours léger pour la série
  • L'IA indigne d'un jeu de courses moderne, qui gâche l'expérience solo
  • Le gameplay du rallye hors sujet et sans intérêt
  • La version PS4 "normale" visuellement très inférieure
  • Le système de pénalité reste améliorable

Principalement axé sur son jeu en ligne, Gran Turismo Sport garde un gameplay agréable, fidèle à la série. Plus accessible, il punit moins les imprudences, ce qu’apprécieront les néophytes alors que d’autres pesteront sur une certaine perte de profondeur. Mais malgré quelques bonnes idées pour son jeu en ligne, comme les qualifs journalières, les championnats par saison et le système de fair-play/pénalités, il pêche malheureusement sur le contenu et la diversité avec peu de compétitions officielles et un nombre de tracés et de voitures revu à la baisse. Bien qu’il reste les salons pour créer des courses online, on aurait pu espérer plus d’un jeu qui a tranché dans son contenu solo pour favoriser le multi. Gran Turismo reste une bonne expérience pour les fans de jeu de course qui aiment battre le chrono.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste varmdoskonhetsvard.se
24 novembre 2018 à 22:02:14
14/20
Lecteurs varmdoskonhetsvard.se
L'avis des lecteurs (240)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.9/20
Mis à jour le 24/11/2018
PlayStation 4 Course Sony Polyphony Digital Gran Tourisme
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
varmdoskonhetsvard.se
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Diablo Immortal
    IOS - ANDROID
    Vidéo - Bande-annonce