Menu
Underworld Ascendant
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses
PC
Underworld Ascendant
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste varmdoskonhetsvard.se
30 novembre 2018 à 15:44:16
04/20

Lecteurs varmdoskonhetsvard.se
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
5/20
Tous les prix
Prix Support
24.99€ PC
29.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Lorsque les grands noms de feu Looking Glass Studios ont annoncé leur volonté de mettre en branle un successeur spirituel de Ultima Underworld, le public s'est précipité pour financer le projet, baptisé Underworld Ascendant, par le biais de Kickstarter. Quelques années plus tard, le produit débarque en rayons et il n'a pas été en mesure de rassurer les préoccupations que nous vous partagions à l'époque de sa présentation.

Notre Gaming Live du jeu


à la recherche de l'esprit Ultima


Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Le scénario d'Underworld Ascendant est simple. Vous êtes une sorte d'élu chargé de terrasser le maléfique Typhon, tapis au cœur des fameuses Absysses Stygienne. Ces derniers, constitués de différents donjons, sont occupés par trois factions différentes, à savoir les Elfes, les Nains et les Shamblers. Outre la trame principale, qui vous enjoint de trouver une clef afin d'accéder au combat contre la némésis du jeu, vous devrez également remplir des contrats pour chacune des factions en présence, afin d'accroître votre réputation auprès d'elles pour accéder à des réductions sur le prix d'équipement chez le marchand du jeu et continuer l'aventure.

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses
Voici le donneur de quête du jeu, un panneau, pour 4 contrats

Là où Ultima Underworld s'illustrait par l'aspect tentaculaire de ses donjons interconnectés, Underworld Ascendant a étonnamment opté pour une progression compartimentée, chaque zone étant accessible par l'intermédiaire d'un hub central. En récupérant un contrat auprès d'un simple tableau d'affichage, vous déclencherez une quête, assortie d'un objectif secondaire (réussir en infiltration, par exemple) qu'il faudra remplir dans l'une des zones explorables en jeu. Le premier problème du titre, outre son scénario quasiment inexistant, réside dans sa construction même. En permanence segmentée, la progression dans Underworld Ascendant est adossée à l'exploration d'une même zone encore et encore. En effet, plusieurs contrats vous emmèneront dans un même donjon : que ce soit pour y chasser des indésirables ou récolter des composants spécifiques. Mais malheureusement, inutile d'espérer garnir votre journal de quêtes de plus d'une mission, car les contrats d'une même zone ne peuvent être honorés qu'individuellement. Ainsi, vous finirez par connaître par cœur les recoins de tous les donjons, qui bien évidemment se réinitialisent à chaque nouvelle mission.

La direction artistique est parfois... inégale

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les AbyssesUnderworld Ascendant : une vraie plongée dans les AbyssesUnderworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Une liberté d'approche encouragée mais difficilement applicable

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Le principe, sur le papier du moins, d'Ultimate Underworld était de laisser le joueur une liberté d'approche quasi totale, en lui permettant de venir à bout de situations retorses sans que les solutions aient été scriptées. Il existe effectivement une certaine diversité d'approche dans le jeu. Vous pourrez autant user la force brute que la discrétion, choisir d'enflammer des portes pour les faire tomber plutôt que de les enfoncer, ou tenter de détruire la plate-forme sur laquelle se trouve un adversaire pour le tuer. Vous pourrez aussi faire appel à la magie, certaines baguettes permettant par exemple de déplacer des objets ou de convertir certains ennemis en alliés, pour vous frayer un chemin dans les différents donjons. À mesure que vous réaliserez des actions un peu plus spectaculaires que la moyenne (combiner infiltration et magie, utiliser la physique pour déclencher des leviers...), vous gagnerez des Memora, qui vous permettront de répartir vos points de talent dans trois branches différentes. Cependant, il n'existe pas vraiment d'archétype dans le jeu. En effet, libre à vous de mettre le nombre de points que vous désirez dans la branche force, magie ou discrétion, afin de vous créer un personnage hybride si vous le souhaitez.

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Mais malheureusement, toutes les bonnes intentions affichées par le jeu sont immédiatement sabordées par un degré d'inachèvement assez impressionnant. Il est assez rare de noter que la version du jeu, 0.3.2, est affichée sur le menu principal, comme une sorte de confession faisant état d'une sortie bien trop précipitée qui se ressent dans toutes les facettes du jeu. Underworld Ascendant est un cumul d'erreurs de mécaniques, d'imprécisions de gameplay et d'écueils techniques qui ressortent immédiatement le joueur qui essaierait de trouver dans le titre un semblant d'immersion.

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les AbyssesUnderworld Ascendant : une vraie plongée dans les AbyssesUnderworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Si, nous l'avons vu, la construction trop compartimentée et faite exclusivement d'allers-retours n'est pas très engageante de base, le système de sauvegarde est de son côté en grande partie responsable de la pénibilité de l'expérience. En effet, Underworld Ascendant vous permet de sauvegarder votre progression à des endroits fixes, sortes de terreaux dans lesquelles vous plantez une graine (et une seule) pour qu'y pousse un arbre faisant office de checkpoint. Les donjons étant parfois assez grands et les points de sauvegardes quasiment inexistants, la mort devient vraiment cruelle, puisque si vous conservez tout ce qui est dans votre inventaire, le donjon et ses ennemis sont réinitialisés. Sachant que les contrats vous emmèneront déjà de nombreuses fois dans les mêmes endroits, inutile de préciser que la frustration est souvent grande à l'idée de devoir s'infliger une autre traversée, d'autant plus que la mort n'est souvent pas de votre fait, mais plutôt de celle du jeu.

Une pénibilité de tout instant

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Pire encore, lors de l'accomplissement d'une quête, vos objectifs pourront également être réinitialisés en cas de trépas. Par exemple, nous devions tuer 4 ennemis du même type pour honorer un contrat. Après avoir tué 3 d'entre eux, notre avatar est mort d'une manière que nous n'avons toujours pas comprise. Nous avons donc été parachutés au checkpoint, avons eu l'obligation de retourner à l'endroit où se trouvait notre objectif pour finalement constater que notre progression était revenue à 0, mais que les cadavres des trois ennemis étaient toujours au sol. Impossible alors de finir la quête, le nombre de cibles étant limité et ne voulant pas réapparaître. Pas d'autres choix, donc, que d'abandonner le contrat pour tenter d'en remplir un autre. Et quand bien même le jeu laisserait entrevoir, via son menu, la possibilité de sauvegarder quand vous le souhaitez, il n'en est rien. Sauvegarder manuellement à la fin d'un donjon puis quitter le jeu vous ramènera immanquablement au dernier checkpoint sans prendre en compte votre progression la plus récente.

Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les AbyssesUnderworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses
Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Par ailleurs, côté combat, les choses sont clairement encore à l'état de chantier. Si nous passerons rapidement le fait que le moindre squelette est un véritable sac à points de vie, qui demandera un nombre incalculable de coups pour être vaincu, et que le système de parade, rudimentaire, ne semble fonctionner que lorsque le jeu l'a décidé, c'est essentiellement l'intelligence artificielle qui choque tant elle est inexistante. C'est très simple, un monstre pourra autant vous détecter par le simple bruit de votre souffle que vous foncer dedans sans même vous voir si vous êtes accroupi en face de lui. Cela crée parfois des situations ubuesques, mais n'ayez crainte, il suffira simplement de franchir une porte ou de prendre l'angle un peu abrupt d'un escalier pour que les adversaires ne puissent plus trouver leur chemin. Et cette situation sera même complètement évitable si vous pouvez frapper jusqu'au trépas un ennemi à travers un mur ou une grille. Ainsi, qu'il s'agisse d'opter pour de l'infiltration ou de la force brute, les combats ne fonctionnent pas et sont parfois inutilement punitifs, parfois trop facilement contournables. Reste alors les combinaisons de runes, sympathiques pour dispenser des dégâts ou se soigner, mais malheureusement, ce n'est pas suffisant pour insuffler un peu d'excitation au cours de l'exploration.

Un extrait assez représentatif du degré de finition du jeu

Chargement de la vidéo Underworld Ascendant Gameplay
Underworld Ascendant : une vraie plongée dans les Abysses

Underworld Ascendant pèche également par une technique clairement à revoir, qui rend le titre parfois tout bonnement injouable. Les bugs de collision sont légion et vous serez bloqués dans le décor plus souvent qu'à votre tour. Lorsque l'on garde en mémoire le système de sauvegarde mal pensé, chaque mort causée par les imprécisions rapproche le joueur du bouton « retour au bureau ». À tout cela s'ajoute une interface grossièrement organisée, une localisation française à peine terminée et un manque flagrant d'enjeu, de scénarisation ou même de PnJ pour donner un peu de sens à l'exploration de ces quelques donjons pas vraiment inspirés, tout juste sauvés, parfois, par quelques structures un peu plus mystérieuses et intrigantes que d'autres et un système de propagation du feu bien fichu. C'est bien maigre pour désirer poursuivre l'aventure, vous en conviendrez.

Les notes
+Points positifs
  • Quelques bonnes idées, concernant la liberté d'approche, sont présentes
-Points négatifs
  • Parfois tout simplement injouable
  • Des bugs, partout, tout le temps
  • IA inexistante
  • Les combats ne fonctionnent pas
  • Système de sauvegarde mal pensé et inutilement contraignant
  • Beaucoup de mécaniques obscures ou mal expliquées
  • Scénario aux oubliettes
  • Un monde vide, sans enjeux et trop compartimenté
  • Très vite répétitif
  • Exploration très limitée
  • Direction artistique qui laisse sceptique
Underworld Ascendant ne répond à aucune de ses promesses et est bien éloigné du degré d'innovation atteint par son illustre aîné, développé pourtant par les mêmes personnes. Tout, dans le jeu, semble indiquer une sortie précipitée. Si les intentions de bases étaient bonnes, le manque évident de finition du jeu, ses bugs et son game design abscons empêchent le joueur de se sentir impliqué et le pousseront inévitablement vers la case désinstallation. Aussi agaçant par ses innombrables erreurs que creux par son absence de scénario, de PnJ ou même d'enjeux, Underworld Ascendant n'est clairement pas le reflet du talent pourtant mille fois prouvé de ses géniteurs.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste varmdoskonhetsvard.se
30 novembre 2018 à 15:44:16
04/20
Lecteurs varmdoskonhetsvard.se
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
5/20
Mis à jour le 30/11/2018
PC RPG OtherSide Entertainment Fantastique
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
varmdoskonhetsvard.se
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live